Valfleury : les 34 migrants prennent leurs repères une semaine après leur arrivée

2 novembre 2016 à 17h00 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le petit village de Valfleury près de Sorbiers compte 34 habitants de plus depuis une semaine : les migrants de la jungle de Calais originaire d’Afghanistan, du Koweit, du Soudan, du Pakistan ou d’Irak. Des hommes seuls séparés de leur famille. Services de l’Etat, associations et habitants ont fait un point avec la presse locale ce mercredi midi. Le climat y semble apaisé, trois semaines après une réunion publique houleuse.

4 travailleurs sociaux - 2 veilleurs de nuit


Tarik, Sediq ou Rahim sont ligériens pour 6 mois maximum. La durée de leur présence à Valfleury, un bourg de 750 âmes. Depuis leur descente du bus le 26 octobre, ils occupent les locaux du centre d'accueil et d'orientation géré par l'association Pierre Valdo. Quatre travailleurs sociaux les encadrent la journée, deux veilleurs sont présents toutes les nuits. La grande majorité d'entre eux a une chambre individuelle. Les sept premiers jours ont permis de "créer un sentiment de confiance". Côté nourriture, ils disposent d’un colis de secours de la banque alimentaire : "il n'y a pas de procédure particulière pour les migrants, c'est la procédure habituelle" précise t-on à la Préfecture. Un bilan de santé a également été effectué : "aucune maladie qui empêche le vivre ensemble n'a été détectée".

La suite ? Tous vont maintenant raconter leur chemin migratoire auprès des membres de l'OFII (Office Français Immigration Intégration). Beaucoup vont engager une procédure de demande d'asile.

Une quarantaine de personnes prêtes à aider


La municipalité de Valfleury tient une liste qui comporte déjà 45 noms de bénévoles. Certains ont déjà apporté vêtements ou nourriture mais d'autres se disent prêts à faire visiter les alentours ou à organiser des ateliers peinture. La paroisse compte aussi une quarantaine de volontaire. Des cours de français uniquement à l'oral sont déjà en place trois fois par semaine. Une partie de football a même été improvisée lundi sur la plaine de jeux. "Aujourd'hui, on donne une autre image de notre joli village, je suis très content", se réjouit le maire Michel Maisonette.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/291285272" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]