Vente de Geoffroy-Guichard : Roland Romeyer rencontre Gaël Perdriau aujourd'hui

7 avril 2017 à 7h00 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
L'ASSE et la mairie de Saint-Etienne ont l'habitude de faire le point sur la convention qui les lie une à deux fois par an. La réunion programmée ce vendredi a une saveur particulière. Le club stéphanois veut acheter le chaudron et cette étape cruciale passe par des négociations entre le co-président Roland Romeyer et Gaël Perdriau, maire et président de Saint-Etienne Métropole. Les deux parties vont exposer leurs arguments.

Maîtriser l'enceinte à 100%


L'enjeu est de taille pour l'AS Saint-Etienne qui paie aujourd'hui un loyer annuel de près d'1,5M d'euros par an : maîtriser son outil de travail 365 jours par an. De la pelouse à la vidéo-surveillance en passant par le son, les dirigeants veulent jouir à 100% de l'infrastructure à l'image du centre d'entrainement de l'Etrat. 3,8 M d'euros ont été investis pour sa rénovation depuis 2012. Citons par exemple la tribune Coq Sportif au stade Aimé Jacquet, les espaces presse, la pelouse synthétique. Des travaux facilités par l'absence de procédure administrative...

L'idée étant surtout de développer de nouvelles ressources comme l'optimisation des salons pour les 500 partenaires du club, la multiplication des visites stades-musées aujourd'hui limitées à certains jours et certaines heures.

Des relations tendues


Dans les colonnes de l'Equipe le 14 mars, Roland Romeyer estimait qu'on le faisait passer pour un voyou dans ce dossier. Gaël Perdriau a, lui, rappeler lors du conseil municipal lundi que le chaudron "n'avait pas de prix". Ces dernières semaines, l'élu a souligné qu'il n'était même pas la peine de discuter en dessous des 150M d'euros. Les négociations devraient s'étaler sur plusieurs rendez-vous. Le conseil de développement de la collectivité a été saisi pour travailler en profondeur sur le dossier (comment fonctionne les autres clubs français et européens). Les anciens maires et anciens président seront auditionnés.