La collecte de la Banque alimentaire ça débute ce vendredi

24 novembre 2023 à 7h28 par Amandine Rousset

banque alimentaire collecte saint-étienne
Les colis pour les associations sont préparés tous les matins
Crédit : Activ Radio

2 500 bénévoles sont mobilisés avec un seul objectif : récolter plus de 150 tonnes de denrées alimentaires.

Banniere forum cancer saint-etienne

Top départ pour la collecte nationale des Banques Alimentaires. Les 24, 25 et 26 novembre 2023, ces associations tentent de récolter le plus de denrées alimentaires possible. Celle de la Loire, présidé par Jean Goyet, a un objectif bien précis : ramasser plus de 150 tonnes de produits.

Cette année, ce sont 2 500 bénévoles qui sont mobilisés, dont 1 600 lycéens et étudiants. Sur Saint-Etienne, 18 camions seront déployés, dans les 98 magasins participant à la collecte. Tous les produits sont acceptés par l’organisme, mais certains sont plus demandés que d’autres. Notamment les produits alimentaires pour bébé, les produits d’hygiène féminine, les légumes secs, les conserves de poisson ou encore ce dont nous avons besoin pour déjeuner le matin. Pendant 3 jours, les bénévoles vont travailler à la chaîne.

 

"Il y a des équipes qui sont positionnées à l’extérieur des magasins pour distribuer les flyers et communiquer sur l’opération. D’autres viennent récupérer le stock accumulé au moyen de camions. Ces denrées récoltées sont acheminées dans un dépôt, puis déchargées et pesées. Ensuite elles sont triées. Nous avons une soixantaine de référence de produits différents donc on ne mélange pas les aliments. C’est une véritable chaîne, l’arrivée du camion, le déchargement des camions, le pesage des denrées, le tri de ces dernières, catégorie par catégorie, à nouveau le pesage, informatisation et enfin stockage", détaille Jean Goyet.

 

Chaque année, la Banque Alimentaire de la Loire a besoin de 450 000 euros pour se maintenir la tête hors de l’eau et réussir ses missions. Aider les plus démunis et lutter contre le gaspillage alimentaire. Pour ce faire, elle a donc besoin de dons, mais aussi d’aide de la part des communes, du Département, de la Région et de l’Etat.

Les ramassages de denrées alimentaires diminuent de jour en jour, alors que le nombre de bénéficiaires augmentent. Pour compenser, l’association doit se tourner vers l’achat sur les sites des grandes distributions. Cela représente 5% de leur activité.

Chaque jour, ce sont 8 tonnes de produits qui sont stockées à Saint-Etienne, puis redistribuées aux associations.


Titres diffusés