Boycott du congrès de Versailles : "pas un acte de désinvolture" pour Régis Juanico

3 juillet 2017 à 11h35 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le président de la République va s’exprimer ce lundi devant le Congrès. Députés et Sénateurs réunis à Versailles. Emmanuel Macron prendra la parole à 15 heures. Le chef de l’Etat va fixer le cap de son quinquennat, grillant ainsi la politesse à son Premier ministre Edouard Philippe, qui tiendra mardi son discours de politique générale.

Un congrès boycotté par le député PS de Saint-Etienne, Régis Juanico. Il était notre invité dans le journal de 7h, ce lundi matin. Il ne s'agit pas d'un "acte de désinvolture, mais d'un acte de protestation", explique-t-il

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/331291979" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

https://twitter.com/Juanico/status/881740971666526208



"Ne pas participer, c'est remettre
en question les institutions de la Vème République"


Pour Julien Borowczyc, député LREM du Forez, le boycott n’est pas la solution

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/331289668" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Des propos recueillis par Léa Dusson