Education : les parents n'auront "plus le dernier mot" pour le redoublement

5 décembre 2023 à 14h30 par Anthony Perrel

Attal

Le ministre de l'Education, Gabriel Attal, l'annonce ce mardi.

Banniere forum cancer saint-etienne

Ce mardi matin, l'étude Pisa a été publiée. Il s'agit d'un rapport mondial qui évalue les différents systèmes éducatifs. Devenue une référence mondiale, l’étude est scrutée des gouvernements. Elle souligne une "baisse inédite" des performances des élèves.

La France, 23e de ce classement, chute fortement en mathématiques. Dans le détail, notre pays se classe 22e dans cette matière, 24e en compréhension de l’écrit et 22e en sciences, sur les 38 pays de l’OCDE, l'organisation de coopération et de développement économiques.

Conséquence, Gabriel Attal, le ministre de l'Education, a annoncé une série de mesures, en début d'après-midi, dans le cadre du "choc de savoir", voulu dans les collèges et les lycées. Parmi celles-ci, les parents n'auront plus le "dernier mot" concernant le redoublement de leur enfant. Ce sera désormais l'équipe pédagogique qui tranchera s'agissant de l’avenir de l'élève. Le redoublement est actuellement soumis à l'approbation des parents en primaire et ne cesse de reculer dans le secondaire.

Le brevet va aussi devenir plus difficile. Il faudra obtenir ce diplôme afin d'accéder au lycée, dès 2025. Une nouvelle épreuve dédiée aux mathématiques sera aussi instaurée pour l'année 2025/2026, en fin de première, aussi bien en filière générale, que technologique.


Titres diffusés