Et le numéro gagnant est le... 42 !

23 avril 2015 à 6h00 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

Le numéro 42 ne sera finalement pas banni du Stade des Lumières, le futur stade de l'OL qui doit être livré début 2016. La polémique aura duré toute la journée hier après que le club lyonnais a fait part de son intention de ne pas attribuer de numéro 42 dans les tribunes, ni dans les loges. Une taquinerie de la part de l'Olympique Lyonnais mais qui n'a pas été du tout du goût de l'AS Saint-Etienne, ni de nombreux acteurs politiques à l'image de l'ancien maire de Saint-Etienne Maurice Vincent. Le socialiste parlait de "bêtise qui tue le foot" sur son compte Twitter.

https://twitter.com/mauricevincent_/status/590620190473322498

C'est sur Twitter également que le Président de l'OL Jean-Michel Aulas a fait savoir mercredi soir qu'il maintenait finalement le numéro 42 dans la future enceinte sportive du club.

https://twitter.com/JM_Aulas/status/590912942020939778

Une polémique peut en cacher une autre


Si la polémique liée au numéro 42 est close, celle des "parasites" ne l'est pas. L’ASSE a décidé de saisir la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel après les propos tenus par un représentant des supporters lyonnais au micro du speaker officiel de l’OL, dimanche juste avant le coup d’envoi du match à Gerland. Il a traité les Stéphanois de « parasites ». L’AS Saint-Etienne parle de propos « méprisants, injurieux et insultants » et envisage même une plainte au pénal pour injures publiques.

Photo DR