Fin du masque, du pass vaccinal : ce qui change ce lundi

14 mars 2022 à 9h10 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Ce lundi marque une nouvelle étape dans l'assouplissement des mesures liées au COVID.

  • Fin du masque mais pas partout 


C'est l'un des changements de ce 14 mars. Le masque n'est plus obligatoire dans les lieux clos. Fini donc le masque dans les magasins ou encore dans les entreprises, il reste en revanche obligatoire dans les transports mais aussi dans les hôpitaux et les EHPAD.

  • Fin du pass vaccinal 


C'est l'autre grande annonce. Il n'y aura plus besoin du QR code à scanner pour aller au cinéma ou encore boire un verre dans un bar, désormais le pass vaccinal n'est plus nécessaire.

En revanche, un pass sanitaire reste obligatoire pour aller dans les établissements de santé.

  • Et le télétravail ? 


Si le protocole est assoupli dans les entreprises avec la fin du masque, il n'y a pas de règle imposée pour le télétravail. Le Ministère indique qu'il est maintenu ou non en fonction de ce qui a été convenu entre les salariés et l'employeur.

  • Assouplissement des règles dans les écoles


Le protocole dans les écoles passe du niveau 2 au niveau 1. Concrètement dès aujourd'hui, c'est la fin du masque y compris en classe. L'obligation du port du masque avait déjà été levée dans les cours de récréation. C'est aussi le retour des sports de contact en intérieur et le retour des brassages entre les différents niveaux sur le temps de midi y compris dans les collèges et lycées.

Les règles autour des cas-contact évoluent. Dans le secondaire, jusqu'ici les élèves qui étaient vaccinés et portaient le masque n'étaient pas considérés comme cas-contact d'un cas confirmé. Désormais, c'est le cas.

Le Ministère recommande alors de porter le masque pendant 7 jours en intérieur après l'annonce du cas confirmé. n primaire, les élèves devront faire un autotest à J+2. Au collège et lycée, les élèves non-vaccinés devront s'isoler 7 jours et réaliser un PCR ou un antigénique avant de revenir en classe. Les élèves vaccinés eux réaliseront un autotest à J+2.

Des indicateurs qui repartent à la hausse

Ces mesures sont mises en place alors qu'Olivier Véran a lui parlé d'un "rebond" de l'épidémie en fin de semaine dernière. Et pour cause : on recense en moyenne 65 000 contaminations journalières au COVID. On en recense 75 000 sur la journée de samedi. C'est une hausse de 20% par rapport à la semaine précédentes. On recense en revanche toujours un peu moins de 21 000 personnes admises à l'hôpital.

Dans la Loire, le taux d'incidence reste en dessous des 300 cas pour 100 000 habitants. Il est toutefois légèrement remonté : à 282 le 10 mars contre 270 deux jours plus tôt. Les données dans le détail sont à retrouver ici.