Gaël Perdriau en veut à l'Etat après les incendies de voitures à Saint-Etienne

7 octobre 2018 à 19h04 par Anthony Verpillon

ACTIV RADIO
Vive réaction du maire de Saint-Etienne, ce dimanche, après l’incendie de cinq véhicules ce week-end, dans les quartiers de Côte-Chaude et Monthieu. Gaël Përdriau a publié un communiqué dans lequel il s'en prend au gouvernement.

"Atermoiements" et "désengagement" de l'Etat


Pour rappel, cinq véhicules ont été incendiées depuis la nuit de vendredi à samedi à Saint-Etienne. L'un des sinistres s'est même propagé au toit de l'école Saint-André, samedi matin.

Gaël Perdiau condamnant donc ces "deux actes criminels", puisque les premières constatations évoquent deux incendies volontaires. L’édile rappelle que des moyens municipaux ont été mis en place placer la tranquillité publique comme l’une des priorités du mandat. Ainsi, le recrutement de 62 policiers municipaux et le renforcement de leurs équipements (port d'armes) qui ont été décidés depuis 2014. Les caméras de vidéosurveillance ont également été multiplié par trois, rappelle Gaël Perdriau.

Dans le même temps, le maire de Saint-Etienne pointe du doigt une sous-estimation du problème de la part du gouvernement ; le désengagement financier de l’Etat et les « atermoiements » de la Police de Sécurité du Quotidien, présentée il y a un an par Emmanuel Macron. Gaël Perdriau ironise également sur le fait que "la France vit avec un ministre de l'Intérieur par intérim" depuis la démission de Gérard Collomb en début de semaine. Le communiqué se termine par cette mise en garde. "Il y a urgence, n'attendons pas qu'il soit trop tard"...



ACTIV RADIO


ACTIV RADIO