Halloween : des origines à nos jours

31 octobre 2022 à 9h30 par Nicolas Georgeault

Image d'illustration d'halloween
Image d'illustration d'halloween
Crédit : Pixabay

Comme tous les 31 octobre c’est halloween ce lundi. Une fête qui intervient la veille de la Toussaint, la fête de tous les saints.

Banniere forum cancer saint-etienne

Une fête plus américaine que française 

Selon une étude YouGov datant de 2021 environ 8% des français fêtent l’évènement tous les ans même si RTL précise que six français sur dix vont participer cette année. Les Américains devraient être de leur côté 65% à participer selon la National Retail Fondation qui a annoncé des dépenses à hauteur de 10,14 milliards de dollars au pays de l'oncle Sam.

Thomas de Silent Prod, une entreprise spécialisée dans les évènements liés à l'horreur nous parle du rapport lié à l'horreur en France : 

Des origines celtes

Il y a 2600 ans à l’époque des Celtes. En Irlande, au Pays de Galles ou en Ecosse, on fête la nouvelle année début novembre à l’époque. C’est la fête de Samain. Avec le temps, ces croyances païennes vont être remplacées par le christianisme. En 835, les catholiques décident de fixer la date de la Toussaint le 1er novembre. Si on y regarde de plus près Halloween est la contraction de «All Hallows’Day » que l’on peut traduire par « la veillée de la Toussaint ».

Cette fête qui intervient la veille de la Toussaint, la fête de tous les saints, est un moment où le monde surnaturel et le monde des vivants se mélangent selon la tradition. Des traditions qui se perpétuent et s’exportent aux Etats-Unis, lorsque les irlandais émigrent pour fuir la Grande famine au milieu du XIXème siècle. Le phénomène va prendre de l’ampleur à partir des années 1920.

 En Irlande, les enfants sortaient autrefois un légume dans la main. La plupart du temps un navet ou une betterave. A l’intérieur, ils taillent des yeux et une bouche illuminés par une petite bougie. Ceux qui refusaient de leur ouvrir la porte s’attiraient une mauvaise année. Des légumes transformés en citrouille au fil du temps et des vœux devenus la célèbre expression « des bonbons ou un sort ».


Titres diffusés