Incendie de la Préfecture de Haute-Loire en marge de la manif des gilets jaunes : "une intention de tuer" selon le Préfet

3 décembre 2018 à 9h45 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
En Haute-Loire, la ville du Puy-en-Velay est abasourdie après l’incendie d’une partie de la Préfecture samedi en marge de la manifestation des gilets jaunes. Des échanges musclés ont eu lieu entre forces de l’ordre et manifestants, dont certains étaient venus pour en découdre. Des cocktails Molotov ont été lancés sur le bâtiment samedi soir.  Le Préfet, Yves Rousset, qui ne fait aucune distinction… Pour lui, ce sont bien des gilets jaunes qui ont pris d’assaut la Préfecture


"Je suis ému pour les policiers et les gendarmes"


Certains manifestants avaient l’intention de tuer dit le Préfet de Haute-Loire. Ils ont empêché les pompiers d’arriver sur les lieux de l’incendie tout en sachant que la Préfecture était occupée. Un Préfet très ému face à ces événements inédits



Dimanche, 12 personnes étaient en garde à vue au Puy. Trois d’entre elles seront jugées en comparution immédiate ce lundi pour  "dégradations"  et "violences avec arme sur les fonctionnaires de police". La ministre de la Cohésion des Territoires Jacqueline Gourault s’est rendue dimanche soir à la Préfecture de Haute-Loire pour apporter son soutien aux forces de l’ordre. 18 policiers et gendarmes ont été blessés samedi au Puy.