Justice : le tribunal de Saint-Etienne fait le point sur l'année 2021

3 février 2022 à 11h46 par Léa Dusson

ACTIV RADIO
Le tribunal judiciaire de Saint-Étienne a tenu un point presse hier, en raison de l’annulation de l'Audience solennelle de rentrée. L'occasion de retracer l'activité judiciaire dans la Loire en 2021 et de présenter les perspectives pour 2022.

Si le nombre d'affaires totales est en baisse sur l'année 2021, les violences à l'intégrité physique sont en augmentation dans la Loire sur la même période. Parmi les affaires de violences traitées par les services d'enquêtes, les violences intrafamiliales sont majeures. "De plus en plus d'enquêtes se déroulent à la suite de plaintes de victimes, le traitement judiciaire concernant ces affaires-là se sont améliorées", souligne David Charmatz, le Procureur de la République de Saint-Etienne.


Le Tribunal pointe un manque de personnel


Malgré l'augmentation de dossiers traités au cours de l'année 2021, le tribunal de Saint-Etienne pointe un manque de moyens. Notamment, de moyens humains au poste de greffier. Le Procureur de la République de Saint-Etienne s'appuie également sur le dernier rapport de la CEPEJ (Commission Européenne Pour l'Efficacité de la Justice).

A Saint-Etienne, le nombre de magistrats pour 100 000 habitants est de 5,8. En France, le chiffre passe à 10,9. Un chiffre bien loin de la médiane européenne qui est de 17,7 magistrats pour 100 000 habitants. "Il est clair que si nous avions 2 ou 3 magistrats du parquet supplémentaires, notre capacité d'agir [...] serait plus importante, et la qualité de la justice pénale en serait accrue", souligne David Charmatz.