La proposition de loi sur le don de RTT soumise au vote des sénateurs

30 avril 2014 à 13h07 par Carine

ACTIV RADIO
Un texte porté par le député de la Loire, Paul Salen, qui pourrait permettre aux salariés et aux fonctionnaires de faire don de leurs RTT à un collègue dont l'enfant est gravement malade. Le député ligérien s'était inspiré de la situation de Christophe Germain, salarié de Badoit à Saint-Galmier, père d'un enfant atteint d'un cancer il y a six ans, pour élaborer ce texte.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/147195027" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_artwork=true" width="100%" height="166" iframe="true" /]

A l’époque, les collègues de Christophe Germain, avec l'aval de leur direction, s'étaient mobilisés en offrant à leur collègue 170 jours de repos afin qu'il puisse être aux côtés de son fils malade.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/147194782" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_artwork=true" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Ce projet de loi concerne environ 2 000 familles en France. Le texte sera débattu à partir de 14h30 avant le vote des sénateurs. Lors de son passage à l’Assemblée Nationale début 2012, l’UMP et le centre avaient voté « pour » ; la gauche s’était abstenue.

Propos recueillis par Anaïs Sainz