La région Rhône-Alpes peut-elle participer au financement de l'A45 ?

24 février 2015 à 8h42 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
La réalisation de l’A45, entre Saint-Etienne et Lyon, se fera à une seule condition : trouver l’argent nécessaire à cette réalisation. On le sait depuis la semaine dernière.  Sur les 1,2 milliards d’euros (montant total de la facture), l’Etat prendra à sa charge 422 millions. Les collectivités locales, que sont Saint-Etienne Métropole et le Conseil Général de la Loire, devront financer 211 millions chacun. A moins que la Région Rhône-Alpes se décide à prendre part au projet…

« Moi, j’ai toujours été favorable à l’A45 » (Jean-Jack Queyranne au micro d'Activ)


Les explications de Cyril Michaud

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/192739125" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Fin janvier, lors de ses vœux à la presse, Jean-Jack Queyranne nous rappelait justement que la Région n’était pas concernée par le financement des infrastructures routières et autoroutières. Le président socialiste de Rhône-Alpes n’a donc pas de mal à se positionner en faveur de cette réalisation. Les Présidents de Saint-Etienne Métropole et du conseil Général de la Loire, Gaël Perdriau et Bernard Bonne, savent qu'il y a des élections régionales à la fin de l'année. Si sous Jean-Jack Queyranne, les subventions ont toujours été refusées, une nouvelle majorité pourrait changer la donne.

photo DR