L'Assemblée nationale vote la création d'un délit contre les thérapies de conversion

26 janvier 2022 à 8h41 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le texte a été voté à l'unanimité. 

Les thérapies de conversion désormais considérées comme un délit. Les députés de l'Assemblée nationale ont approuvé le texte hier à l'unanimité avec 142 voix pour. Concrètement, les personnes qui pratiquent ces conversions sont passibles d'au moins deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.

On le rappelle ces thérapies visent à imposer l'hétérosexualité aux personnes gays, lesbiennes ou trans.