Laurent Wauquiez prend officiellement les commandes d'Auvergne-Rhône-Alpes

4 janvier 2016 à 18h31 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
L'issue était connue d'avance... Ils étaient cinq candidats à briguer ce lundi à Lyon la présidence de la nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Laurent Wauquiez, bien sûr, mais aussi l'écologiste Jean-Charles Kholhaas, le FN Christophe Boudot, le socialiste Jean-François Debat et la Sénatrice communiste de la Loire Cécile Cuckierman.

Sans surprise, c'est donc l'homme choisi par les électeurs le 13 décembre dernier qui a été officiellement désigné président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Laurent Wauquiez a recueilli 113 voix sur 204. La séance a débuté peu après 14h et le résultat prononcé plus de 2h30 plus tard

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/240359951" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Wauquiez veut faire des économies


Aussitôt le résultat du vote prononcée, Laurent Wauquiez a pris la parole pendant une bonne vingtaine de minutes, pour son premier discours de Président. Il a fait part de son émotion en devenant le représentant d'une région qu'il connait bien, rappelant au passage qu'il est né à Lyon et qu'il est élu de Haute-Loire

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/240360265" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Sans plus attendre, le nouveau président de région s'est montré offensif. Ils souhaite faire des économies et veut des conseillers régionaux exemplaires. Il annonce une baisse des indemnités de 10% mais aussi la suppression de certains avantages en nature

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/240360524" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Laurent Wauquiez a par ailleurs annoncé vouloir faire de la région un partenaire des autres collectivités dans certains domaines. Une promesse qui n'aura sans doute pas échappé au Département de la Loire et à Saint-Etienne Métropole qui attendent un engagement financier pour la réalisation de l'A45.