Le FN peut-il faire son entrée au Conseil Départemental de la Loire ?

26 mars 2015 à 7h27 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Au soir du premier tour des élections départementales, dimanche, le Front National s'est revendiqué premier parti de France et premier parti de la Loire. Fort d'un score de plus de 30% dans notre département, le parti de Marine Le Pen est effectivement arrivé en tête du scrutin si l'on prend les scores réalisés par chaque parti. Au soir du deuxième tour, faute d'allié, la réalité devrait être toute autre pour le FN. La secrétaire départementale de la formation d'extrême droite, Sophie Robert, invitée du journal de 12h10 sur Activ lundi 23 mars, croit la victoire possible dans au moins quatre cantons.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/197735180" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Tout sauf le FN


Sur les 21 cantons, il y a 9 triangulaires au second tour de ces départementales dans la Loire. Le Front National est présent dans 18 cantons. Le député-maire UMP de Roanne Yves Nicolin, qui s'est impliqué dans la campagne des candidats de l'union de la droite dans le Roannais, n'imagine pas que le FN puisse faire son entrée à l'assemblée départementale. Il était notre invité dans le journal de 12h10 ce mardi 24 mars.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/197735179" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

La gauche va encore plus loin. Invité de l'édition de la mi-journée mercredi 25 mars, le Sénateur socialiste et ancien-maire de Saint-Etienne Maurice Vincent reprend le discours entonné depuis plusieurs semaines par le Premier ministre Manuel Valls : faire barrage au Front National, coûte que coûte. Il regrette la stratégie du "ni ni" défendue par l'UMP.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/197735516" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Et si le FN faisait perdre la droite ?


Faire barrage coûte que coûte au FN, ça ne veut cependant pas dire pour la gauche offrir sur un plateau la victoire à la droite. La preuve : il n'y a eu aucun désistement après le premier tour. Quand on sait que les triangulaires sont rarement à l'avantage de la droite, on peut alors se demander - même si ça parait improbable - si le Front National pourrait faire perdre la droite dimanche prochain. Admettons que la gauche arrive en tête dans toutes les triangulaires, il lui faudrait alors l'emporter dans deux cantons supplémentaires pour avoir la majorité. Mathématiquement, c'est possible. Ce serait alors un véritable coup de tonnerre !