Le ramadan débute ce mardi

Photo Facebook Grande Mosquée de Saint Etienne

Le ramadan débute ce mardi. Un ramadan marqué pour la deuxième année consécutive par le contexte sanitaire. 

Pas de rassemblements pour la rupture du jeûne, pas de prière à la mosquée en raison notamment du couvre-feu. Le ramadan débute ce mardi en France et il est une nouvelle fois marqué par le contexte sanitaire.

A la Mosquée de Saint-Etienne, on mise sur les réseaux sociaux comme l’explique Youssef Afif, directeur des affaires culturelles à la Grande Mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne :

On a misé sur les réseaux sociaux. Pour la grande prière nocturne, on a deux imams qui vont se relayer et ça sera retransmis en direct tout au long du mois du ramadan.

Et même s’il n’y aura pas de rassemblements, Youssef Afif choisit de rester optimiste :

On dit que dans un mal il y a toujours un bien. C’est peut-être une autre façon de découvrir le ramadan, se recentrer sur soi-même et d’essayer de méditer en étant seul. Il faut respecter au maximum les règles sanitaires tant le couvre-feu que les règles de distanciation sociale, c’est comme ça qu’on pourra s’en sortir le plus tôt possible.

Une aide notamment pour les étudiants

Avant le COVID, 200 personnes venaient rompre le jeûne ensemble dans la mosquée ce qui bénéficiait aux plus démunis. Depuis quelques années, ce sont les plus jeunes et notamment les étudiants qui profitent de repas.

Depuis le début de la crise sanitaire, la préoccupation des jeunes est encore plus importante. Et la manière de les aider change aussi avec le confinement, comme l’explique Youssef Afif :

L’année dernière, on avait opté pour un système de livraison de repas. On les préparait sur place et on les livrait aux étudiants notamment. On avait pré-établit une liste. Cette année, on a changé, on leur a fait un don, on a préparé une somme pour qu’ils puissent faire eux-mêmes leurs courses.

Sujet signé Louis Lamure

 

Photo Facebook Grande Mosquée de Saint Etienne