Loire : un nouveau dispositif pour lutter contre les violences faites aux femmes

15 mars 2022 à 10h12 par Léa Dusson

ACTIV RADIO

113 femmes ont été tuées sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints l'année dernière. Pour lutter contre l'augmentation des violences faites aux femmes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé un nouveau dispositif.


Ca s'appelle Monshérif. Il s'agit d'un bouton d'alerte destiné à lutter contre les violences faites aux femmes. Ce bouton est relié au téléphone portable via le Bluetooth. Il permet d'alerter jusqu'à cinq numéros de téléphone. Trois fonctions sont utiles sur ce bouton.



Un boitier simple d'utilisation pour être plus efficace


Si l'on appuie une fois, un message est alors envoyé à ces cinq numéros. Si l'on appuie deux fois, un appel est envoyé. Une boite vocale les informe d'une potentielle situation dangereuse et les invite à contacter les secours.


Une fois l'appel envoyé, les coordonnées GPS sont également indiquées aux cinq numéros. Si l'on appuie trois fois sur le bouton, un signal de police sonne alors. Une solution de dernier recours qui peut  perturber l'agresseur et donner un temps d'avance à la victime pour se réfugier ou pour appeler à l'aide si elle se situe dans un endroit public.



Un dispositif en lien avec les associations


Lancés cette année par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les 1 000 boutons seront distribués auprès des associations de lutte contre les violences faites aux femmes. Ce sont elles qui veilleront à les donner aux femmes victimes. Une Ligérienne a témoigné face aux élus et aux associations à Saint-Just Saint-Rambert. Elle a tenu à rester anonyme, vous pouvez retrouver son témoignage ci-dessous.