Marine Le Pen : "nous créerons la surprise" en Auvergne-Rhône-Alpes

25 novembre 2015 à 11h36 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le premier tour des élections régionales, c'est dans moins de deux semaines : le 6 décembre. A partir de demain, ACTIV vous proposera une série spéciale pour mieux comprendre les enjeux autour de ces élections et de la fusion entre Rhône-Alpes et Auvergne qui fera de la Loire un département trait-d'union.

Avant cela, on s'intéresse à la campagne sur un plan purement politique. Un sondage post-attentat publié lundi place le candidat FN Christophe Boudot en troisième position au second tour, loin derrière le Socialiste Jean-Jack Queyranne et le candidat les Républicains Laurent Wauquiez qui seraient à égalité avec 37% des intentions de vote.

Nous avons rencontré la patronne du FN, Marine Le Pen, avant les attentats du 13 novembre. Elle a décliné trois axes pour la région

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/234630621" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Marine Le Pen ne prête pas attention aux sondages. Son parti va créer la surprise en Auvergne-Rhône-Alpes, selon elle

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/234630992" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]
Propos recueillis pour ACTIV par Emilie Baylet

Selon un sondage TNS Sofres-Onepoint pour Le Figaro et LCI, paru ce mercredi, le Front national arriverait en tête des intentions de vote au premier tour du scrutin avec 29% des voix au niveau national devant la droite avec 27% et le parti socialiste 22%.