Nicolin visé par une enquête : « un petit peu lamentable »

19 janvier 2016 à 6h00 par Fabien Zaghini

ACTIV RADIO
Yves Nicolin a réagi à l'enquête le visant pour provocation à la discrimination religieuse, suite à ses propos sur l'accueil des réfugiés en septembre dernier. Le député-maire de Roanne est la cible d'une plainte déposée par SOS Racisme, en réaction à la préférence affichée par l'édile ligérien de n'accueillir que des réfugiés de confession chrétienne, « une garantie suffisante » selon lui pour « avoir l'absolue certitude que ce ne sont pas des terroristes déguisés ». Au micro d'Activ, M. Nicolin juge cette suite judiciaire à la polémique « un petit peu lamentable », estimant que « la justice et la police ont autre chose à faire », et rappelant que ses propos « se sont avérés particulièrement juste au regard des attentats que notre pays a subi au mois de novembre ».

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/242633293" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Soucieux de défendre la République laïque, le député-maire de Roanne a par ailleurs évoqué sa question posée au gouvernement récemment à propos du port du voile qui ne doit pas cacher le visage.