Pourquoi les collégiens et lycéens d'Albert-Thomas n'auront pas de cours d'EPS à la rentrée

31 août 2015 à 6h30 par Fabien Zaghini

ACTIV RADIO
Alors que le Palais des Sports de Roanne sera inauguré en grande pompe la semaine prochaine avec deux affiches de gala dont un match de la Chorale de Roanne, l'enceinte historique du centre-ville est au cœur d'un conflit entre profs d'EPS et élus.

Un an à se partager 5 enceintes dans un rayon de 500 m

En cause, la politique de spécialisation des équipements de la majorité municipale, qui souhaite réserver le nouveau Palais des Sports à la pratique du basket, avec pour nouveau club résident le Roannais Basket Féminin, fraîchement promu en Nationale 1. Les professeurs d'EPS du lycée voisin d'Albert-Thomas ne l'entendent pas ainsi, eux qui ont toujours eu pour habitude de l'utiliser pour l'ensemble de leurs activités en salle ces dernières décennies. Un nouveau gymnase leur permettra de retrouver une enceinte polyvalente à proximité immédiate (boulevard de Belgique) à la rentrée 2016, mais les profs de sport refusent de partager leurs activités durant un an entre les 5 enceintes sportives situées dans un rayon de 500 m, de manière partagée avec le lycée Carnot et le collège et lycée Saint-Paul. Si ce dernier établissement accepte de jouer le jeu durant une année scolaire, les professeurs d'EPS de Carnot sont solidaires de ceux d'Albert-Thomas, et envisagent donc de ne pas assurer les cours à la rentrée.

Opposition de principe des profs d'EPS sur fond de favoritisme

Le dialogue entre enseignants et élus est difficile, les premiers soupçonnant les seconds de favoriser le Roannais Basket Féminin, dont le président n'est autre que l'adjoint aux sports de la Ville, Jean-Marc Detour. Ce dernier se range derrière la politique de spécialisation des équipements de la majorité municipale, en rappelant le lien historique entre le Palais des Sports et le basket, cette salle ayant été l'antre de la Chorale de Roanne durant de nombreuses années avant le déménagement du club vers la Halle André-Vacheresse, en 1988. Pour l'anecdote, l'élu se heurte à celui qui fut son ancien professeur d'éducation physique et sportive à la fin des années 1980, Gilles Maudry...

Une nouvelle réunion est prévue le 7 septembre pour trouver une solution, mais Jean-Marc Detour se veut inflexible quant à la position de la municipalité de réserver le Palais des Sports à la pratique exclusive du basket, ainsi qu'à l'apprentissage du volley.

Rénové avec un an d'avance

Pour rappel, le Palais des Sports a été rénové ces derniers mois suite à une importante inondation dont il avait été victime en juillet 2014. Initialement, sa rénovation était prévue à l'été 2016, pour que sa nouvelle destination "basket" coincide avec la livraison du nouveau gymnase boulevard de Belgique.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/221599853" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]