5 bonnes raisons de s’engager en Prépa-Apprentissage au lycée Saint-André de Sury-le-Comtal

© LAP Saint-André

[Publi-rédactionnel] Le lycée agricole privé Saint-André de Sury-le-Comtal figure parmi la centaine d’établissements au niveau national retenus en 2019 par le ministère du Travail pour proposer la Prépa-Apprentissage. Pour les jeunes en rupture scolaire, c’est une opportunité de se réinsérer grâce à un accompagnement gratuit et sur-mesure.

1. Une opportunité pour les jeunes déscolarisés de 16 à 29 ans

La Prépa-Apprentissage est une réponse au décrochage scolaire. Son objectif : ramener les jeunes en rupture vers la formation et notamment l’apprentissage. La cible : les jeunes âgés de 16 à 29 ans, soit le public éligible aux contrats en alternance. Des jeunes ayant interrompu leur scolarité après le collège voire même avant, ou en échec à l’issue d’un premier cursus professionnel. La Prépa-Apprentissage s’adresse donc à des jeunes sans formation et sans emploi, mais désireux de saisir une seconde chance pour se réinsérer sur la voie de la réussite.

2. Une formation individualisée

Pas de cours magistral ni de programme scolaire classique pour les jeunes inscrits dans la Prépa-Apprentissage du lycée Saint-André à Sury-le-Comtal. La formation consiste certes en une remise à niveau en français, en mathématiques et en informatique, mais le contenu dépend des besoins de chaque jeune. Et il ne se limite pas à ces compétences de base : la Prépa-Apprentissage vise aussi et surtout à redonner confiance à ces publics en manque de repères, souvent inadaptés à l’Éducation nationale et en proie à la phobie scolaire. Cela peut prendre la forme d’ateliers ludiques en cuisine par exemple, mais aussi des débats.

L’autre pan important de la formation en Prépa-Apprentissage prépare à la recherche d’emploi. CV, lettre de motivation, mais aussi test de personnalité et découverte des métiers permettent de peaufiner son projet professionnel et développer son savoir-être. Le lycée Saint-André s’appuie sur quatre formatrices aux profils et expériences différents pour accompagner les jeunes de la Prépa-Apprentissage.

© LAP Saint-André

© LAP Saint-André

3. Un tremplin vers le monde de l’entreprise

La finalité de la Prépa-Apprentissage, c’est l’insertion professionnelle. Une semaine type se compose de deux journées dédiées à la formation du lundi au mardi, et de trois journées en stage en entreprise du mercredi au vendredi. Concrètement, la recherche de stage intervient lorsque le jeune est prêt et que son projet professionnel a suffisamment maturé. Il peut alors s’engager dans un stage de découverte ou de validation du choix d’un métier, ou encore un stage préalable à une embauche à temps plein ou en alternance.

En deux ans, près d’une vingtaine de jeunes se sont engagés dans la Prépa-Apprentissage. Pas moins de 80 % ont saisi cette main tendue pour s’engager dans une formation (initiale ou en alternance) et/ou trouver une entreprise.

4. Un accès à tout moment au cours de l’année scolaire

La Prépa-Apprentissage n’est pas réglée sur le rythme scolaire classique ; les jeunes peuvent entrer et sortir de la formation à tout moment au lycée Saint-André de Sury-le-Comtal. Les effectifs réduits (six apprenants maximum par groupe) et la forme très individualisée du contenu permettent en effet une grande flexibilité. De quoi tendre la main à un jeune déscolarisé quelques semaines seulement après sa sortie du système scolaire classique, mais aussi après plusieurs années de rupture.

5. C’est gratuit !

Le lycée agricole privé Saint-André de Sury-le-Comtal a été missionné en 2019 par le ministère du Travail pour piloter la Prépa-Apprentissage dans son établissement, puis renouvelé en octobre dernier pour une durée de deux ans. Ce dispositif est entièrement gratuit pour les bénéficiaires, la formation est financée par l’État.

La Mission Locale dirige les jeunes correspondant à ce profil vers la Prépa-Apprentissage, mais les personnes déscolarisées et leur famille peuvent prendre contact en direct avec le lycée Saint-André pour se renseigner et s’inscrire, auprès de la responsable Virginie Zantedeschi :

upa-sury-le-comtal

© LAP Saint-André

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne