Puy-de-Dôme : 3 gendarmes tués, un 4ème blessé. Le tireur retrouvé mort

Gendarme / Police Intervention Illustration Pixabay

Trois gendarmes ont été tués la nuit de mardi à mercredi dans le Puy-de-Dôme. 

C’est une information du parquet de Clermont Ferrand ce mercredi matin. Un forcené de 48 ans a tué par balle 3 gendarmes, un 4ème est gravement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger. Ces gendarmes appartenaient à la compagnie d’Ambert : le brigadier Arno Mavel, 21 ans, lieutenant Cyrille Morel, 45 ans, et l’adjudant Rémi Dupuis, 37 ans. 

Les faits se sont déroulés près de la commune de Saint-Just. Appelés pour des faits de violences conjugales, ces militaires tentaient de porter secours à une femme sur le toit d’une maison la nuit dernière, selon l’AFP. L’homme était connu pour des problèmes de garde d’enfant. La femme a été prise en charge par les secours et mise en sécurité. 

Map Saint-Just

Map Saint-Just

GIGN en renfort 

Le forcené aurait d’abord tiré sur deux gendarmes peu après minuit. L’un d’eux serait décédé, l’autre blessé à la cuisse et évacué à l’hôpital.  Le tireur aurait ensuite mis le feu à sa maison, avant de tirer une nouvelle fois sur d’autres gendarmes présents aux abords de l’habitation, tuant deux militaires.

Le tireur retrouvé mort 

L’homme a pris la fuite, avant d’être retrouvé mort dans sa voiture annonce le ministre de l’intérieur. 

Un important renfort est déployé sur place, avec le GIGN notamment. Gérald Darmanin est attendu sur les lieux dans la matinée.

Plus d’info à venir … 

Gendarme / Police Intervention Illustration Pixabay

Journaliste
Infos après-midi