Régionales 2015 : Queyranne ne veut pas revivre l'épisode de 1998

13 novembre 2015 à 23h22 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le candidat socialiste aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne a tenu ce vendredi soir une réunion publique à l'Amicale Laïque de la Chaléassière à Saint-Etienne, devant une centaine de personnes. Le président sortant de Rhône-Alpes s'est montré confiant, estimant être en capacité de l'emporter au vu des derniers sondages qui le place à égalité avec Laurent Wauquiez.

Jean-Jack Queyranne a aussi réagi, au micro d' ACTIV, aux dernières déclarations du Premier ministre, Manuel Valls qui prône une fusion des listes PS / Les Républicains au deuxième tour pour empêcher le FN de l'emporter dans les régions où il sera en capacité de gagner. Pour le président socialiste sortant de Rhône-Alpes, difficile de prévoir ce qui va se passer les 6 et 13 décembre prochains. Toujours est-il qu'il ne veut pas revivre l'épisode de 1998 où le candidat de la droite Charles Millon avait pactisé avec le Front National à l'époque... Ecoutez Jean-Jack Queyranne

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/232954579" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Petit comité d'accueil pour Queyranne


À son arrivée vendredi soir à l'Amicale Laïque de la Chaléassière, Jean-Jack Queyranne a été accueilli par une poignée de militants de la CGT qui distribuaient des tracts. Ils souhaitaient alerter le candidat socialiste sur la situation du CFA Les Mouliniers, dont les effectifs ont diminué de moitié par rapport à l'année passée.