Régionales en Rhône-Alpes-Auvergne : ça discute entre l'UDI et l'UMP

5 mai 2015 à 16h18 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
A 7 mois du premier tour des élections régionales, la tête de liste UMP en Rhône-Alpes-Auvergne, Laurent Wauquiez, n’a pas encore rassemblé les forces de droite et du centre. Le MoDem a clairement annoncé qu’il ferait cavalier seul après la désignation de Patrick Mignola comme candidat. Quant à l’UDI, elle a désigné un chef de file, en la personne de Franck Reynier, actuel député-maire de Montélimar. Mais ce dernier n’a pas vocation à être candidat. Il est là pour discuter avec le député-maire du Puy-en-Velay, en vue de constituer une liste d’union. Alors, l’UDI est-elle prête à « rouler » pour Laurent Wauquiez ?

Question posée à Emmanuel Mandon, élu ligérien au conseil régional de Rhône-Alpes

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/203979460" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Agnès Chanal, élue ligérienne à la Région, est plutôt embarrassée par la posture du MoDem

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/203979461" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Queyranne sans les Verts


A gauche, la situation est délicate pour le socialiste Jean-Jack Queryanne, candidat à sa réélection. Il y aura bel et une bien une liste Europe-Ecologie-Les Verts au premier tour des régionales. Les militants  viennent de désigner deux chefs de file : Lela Bencharif et Jean-Charles Kohlhaas.

Photo Activ / Laurent Wauquiez lors des vœux de l'UMP42 en janvier 2015