Roanne : les commerçants sommés de fermer leurs portes par la municipalité

29 août 2022 à 6h50 par Fabien Zaghini

Rue piétonne Roanne
Rue piétonne Roanne
Crédit: Rue piétonne Roanne

La Ville de Roanne a pris de vitesse le gouvernement en publiant un arrêté obligeant les commerçants à fermer leurs portes lorsqu'ils utilisent le chauffage ou la climatisation. Une mesure qui vise à limiter le gaspillage dans un contexte de pénurie et de hausse des coûts de l'énergie.

Le 24 juillet dernier en pleine canicule, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher annonçait vouloir prendre rapidement un décret pour interdire aux magasins d'avoir leurs portes ouvertes lorsque la climatisation ou le chauffage fonctionnent. Mais la Ville de Roanne l'a devancée en publiant un arrêté fixant cette obligation aux commerçants de la sous-préfecture de la Loire à partir du 1er septembre. Objectif : «limiter le gaspillage de l'énergie par tous les moyens possibles» comme le précise l'arrêté signé par le maire Yves Nicolin. En cas de non-respect, le commerçant contrevenant s'expose à une contravention d'un montant de 150€.

La pratique est en effet répandue chez les commerçants pour optimiser la fréquentation, mais elle n'est plus acceptable d'un point de vue écologique comme le clament le premier édile et son adjointe en charge du commerce Sophie Rotkopf :

D'autres mesures en réflexion pour réduire les consommations de la municipalité

La hausse des coûts de l'énergie frappe de plein fouet les communes, qui ne sont pas protégées par le bouclier tarifaire du gouvernement. «La facture pourrait tripler» redoute Yves Nicolin, qui songe à des mesures comme l'extinction de l'éclairage public à certains endroits. Un audit énergétique des 176 bâtiments municipaux lui a été remis cet été, et devrait permettre des arbitrages pour rationnaliser leur utilisation ainsi que les consommations (mutualisation, rénovation, démolition).