Saint-Cyprien : le Centre de Protection des Animaux a été cambriolé 7 fois en 1 an

16 janvier 2024 à 7h22 par Amandine Rousset

Gaelle Mange directrice centre de protection des animaux
Martine, bénévole au CPA à gauche et Gaëlle Mange, directrice du CPA à droite
Crédit : Activ Radio

Le dernier en date remonte au début du mois de décembre. Le montant total des dégâts s’élève à 15 000 euros, selon l’association.

Banniere forum cancer saint-etienne

7 cambriolages en 12 mois. Le Centre de Protection des Animaux espérait ouvrir sa structure d’accueil sur Saint-Cyprien il y plusieurs mois, mais les nombreuses effractions dont il a été victime ont repoussé l’échéance. Le dernier cambriolage en date remonte au début du mois de décembre. Depuis un an, ce sont des laisses, des colliers, des harnais ou encore des matériaux de construction comme des grillages ou des machines qui ont été volés. "Même plus que des cambriolages c’est du sabotage", estime Gaëlle Mange, directrice de l’association.

Mis en place en 2016, le CPA souhaitait ouvrir un espace où les animaux pourraient être recueillis, en plus des familles d’accueil. L’association a donc acheté un bâtiment, en 2021, sur la commune de Saint-Cyprien. Depuis, l’électricité n’a toujours pas été installée. Située dans un quartier où les entreprises autour ont toutes connues au moins une effraction, l’association a du mal à assurer sa propre sécurité. Sans électricité, le CPA n’a pas d’alarme et les caméras de surveillance fonctionnent avec des piles. Les bénévoles se mobilisent, comme l’explique Gaëlle Mange.

"Depuis un an, chaque bénévole se relaie. On a passé l’hiver sur des lits de camps, sans sanitaire, sans électricité et chauffage, pour essayer de protéger un minimum le bâtiment. Le problème c’est qu’un accident peut vite arriver si un animal se retrouve face à un cambrioleur. C’est d’ailleurs déjà arrivé. Au moment où une bénévole était sur place avec deux chiens de l’association, les cambrioleurs sont entrés en pleine journée. Les chiens l’ont vu avant la bénévole et lui ont couru après. Il est parti très rapidement et a risqué de tomber et de se blesser, et on nous a dit qu’ils se faisait mal c’était de notre faute." 

15 000 euros de dégâts 

15 000 euros de préjudice, c’est la somme totale des dégâts causés par les vols et effractions, selon le Centre de Protection des Animaux. L’association compte 25 bénévoles actifs, et plus de 70 adhérents. Depuis plus de 6 ans, ce sont 1 000 animaux qui ont été sauvés par l’association. Elle espère pouvoir ouvrir sa structure d’accueil prochainement.

Cambriolage
Crédit : Photo DR

Titres diffusés