Saint-Etienne : deuxième ville la moins chère pour les étudiants

22 août 2022 à 16h38 par Clara Giannitelli

ACTIV RADIO

La vie est plus facile pour les étudiants stéphanois sur le plan financier. Saint-Etienne a été élue deuxième ville universitaire la moins chère, par l'Union Nationale des Etudiants Français, juste derrière le Mans. Un classement qui concerne les 47 plus grosses villes de France métropolitaine.

 L'Union Nationale des Etudiants Français a dévoilé ce lundi le classement des villes universitaires les plus onéreuses. La ville de Saint-Etienne est en très bonne position puisqu'elle figure à la 46ème place. Ce qui la classe comme une des villes les moins chères de France. Sans grande surprise, on retrouve en tête : Paris ainsi que huit autres villes d'Ile de France, comme Nanterre ou encore Saint-Denis. Le classement est réalisé sur les dépenses des étudiants sur une année. On retrouve dans le calcul : le loyer, les transports, mais aussi les frais universitaires entre autres. En moyenne, un jeune qui étudie dans la capitale Ligérienne dépensera 852 euros

Les loyers stéphanois en légère hausse en 2022

Par rapport à 2021-2022, les prix des loyers ont augmenté de 1.67 % à Saint-Etienne. Pour se loger, il faudra débourser en moyenne 371 euros. Une hausse qui reste anecdotique comparée à certaines villes comme à Brest où la hausse est de 13.78 %. Il y a tout de même meilleures élèves que la ville de Saint-Etienne, en île de France par exemple les loyers à Champs-sur-Marne ont baissé de 12.28 % ou encore de 6.65 % à Evry. 

Les transports en commun Ligérien à bas prix

Se déplacer coûte moins cher à Saint-Etienne, comptez en moyenne 110 euros. La ville enregistre la plus importante baisse du prix par rapport à la précédente année, avec un rabais de 68.5 % du prix de l'abonnement à l'année. Une nouvelle fois, c'est à Paris que le transport est plus onéreux, avec un coût annuel de 350 euros. Et c'est à Limoges que les étudiants dépensent le moins avec un abonnement de 90 euros par an. 

Saint-Etienne n'est pas la seule ville de France métropolitaine a observer des fluctuations. En moyenne, le coût de la vie étudiante a augmenté de 6.7 %, soit 36 euros. On doit cette hausse à l'inflation notamment avec la guerre en Ukraine.