Situation en Ukraine : le premier procès pour crime de guerre s'ouvre ce mercredi

18 mai 2022 à 16h00 par Léa Dusson

ACTIV RADIO

Un soldat russe de 21 ans comparait ce mercredi devant le tribunal de Kiev pour le meurtre d'un sexagénaire. Il risque la prison à perpétuité. C'est le premier procès pour crime de guerre depuis le début de la crise en Ukraine. Il plaide coupable. 


Alors que la Russie envahit l'Ukraine depuis près de 3 mois, le premier procès pour crime de guerre débute ce mercredi à Kiev. L'accusé originaire d'Irkoutsk en Sibérie est un jeune soldat russe de 21 ans, du nom de Vadim Chichimarine. Il est soupçonné d'avoir abattu un civil qui n'était pas armé, avec préméditation 4 jours après le début de l'invasion russe.


Les faits

Vadim Chichimarine commandait une unité au sein d'une division de chars. Il aurait volé une voiture avec la complicité de 4 autres soldats. Ces derniers se situaient près du village de Choupakhivka. C'est dans la région de Soumy que les soldats auraient croisé la route du sexagénaire à vélo. Le jeune soldat russe aurait tiré avec une kalachnikov depuis la fenêtre de la voiture dans laquelle il circulait.


L'avocat de Vadim Chichimarine affirme à l'AFP que son client comprend les accusations qui lui sont portées. Le jeune soldat a finit par avouer le meurtre du civil de 62 ans. Il s'est repenti et a même collaboré avec les enquêteurs. C'est ce que le procureur Iaroslav Ouchtchapivski a déclaré au média Ukraïnska Pravda.


Les services de sécurité ukrainiens ont publié une vidéo début mai mettant en scène l'accusé qui avait affirmé avoir été contraint d'assassiner le sexagénaire.


Il ajoute que son acte était également motivé par sa volonté de "soutenir sa mère financièrement". Selon les dires du jeune soldat, la victime n'aurait reçu qu'une seule balle et serait tombée une fois avant que Vadim Chichimarine continue sa route avec ses collègues.



 Sujet signé Yousra Doumi