Suicide au commissariat de Roanne : les deux policiers relaxés

7 septembre 2022 à 12h47 par Clémence Dubois Texereau

Commissariat de Roanne
Commissariat de Roanne
Crédit: Capture d'écran Google Maps

Un homme s'était donné la mort par asphyxie en cellule de dégrisement en 2019.

Ils ont été mis hors de cause. Les deux policiers soupçonnés d'homicide involontaire après le suicide d'un homme en cellule de dégrisement au commissariat de Roanne en 2019, ont été relaxés. 

En juillet 2019, un homme de 29 ans avait été interpellé en état d'ivresse publique manifeste à Roanne. Il avait été placé en cellule de dégrisement. Il s'était alors donné la mort par asphyxie vers 21h en confectionnant un noeud coulissant avec son pantalon. 

Des peines de 3 à 4 mois de prison avec sursis requises

L'enquête confiée à l'IGPN, la police des polices, avait mis en évidence 1h30 entre la mort de l'homme et la découverte de son corps par les policiers. En juin dernier, la représentante du parquet avait requis des peines de 3 à 4 mois de prison avec sursis à l'encontre des deux hommes. Ils ont finalement été relaxé par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône ce mardi.