Suite des violences urbaines à Saint-Etienne : 37 personnes confrontées à la justice

17 décembre 2018 à 17h14 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Des poursuites pénales sont engagées contre 37 des 44 personnes placées en garde-à-vue samedi soir au terme d’une manifestation des « gilets jaunes ». Donc seules sept ont fait l’objet d’un classement sans suite pour insuffisance de preuve.

Trois mineurs impliqués


« Parmi les 37 personnes pour laquelle une réponse pénale est en cours, beaucoup reconnaissent les faits », précise André Merle, le procureur de la république adjoint de Saint-Etienne. Trois d’entre-elles, dont l’âge est compris entre vingt et trente ans seront présentées lundi après-midi au parquet, qui demandera leur placement sous mandat de dépôt dans l’attente de leur jugement en comparution immédiate mercredi. Poursuivies pour violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique, ces trois individus présentent des antécédents judiciaires.

Trois mineurs, dont un âgé de 13 ans est bien connu des services de police, seront de leur côté convoqués par le juge des enfants pour les même faits, ajoute le parquet stéphanois.