Un stéphanois lance une collecte de fonds en cryptomonnaie pour aider l'Ukraine

3 mars 2022 à 15h00 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

Un Stéphanois lance MondonenCrypto.fr, une collecte de fonds en cryptomonnaie qui reviendra directement au gouvernement ukrainien.  



Mondonencrypto.fr c’est quoi ?


Mondonencrypto.fr est un site internet de collecte de fonds pour soutenir l’Ukraine. Il est possible de donner de un à vingt euros. Le paiement est réalisable par carte bancaire et les fonds seront ensuite transférés sous forme de cryptomonnaies au gouvernement ukrainien « qui en fera ce que bon lui semble » détaille Alexandre Bonnet, à l’initiative de la plateforme.


L’argent passe par des « Stablecoins », un type de cryptomonnaie dont la valeur est égale à celle de la monnaie choisie, en l’occurrence le dollar, et qui est stable. Un moyen d’éviter d’être soumis à la volatilité des cryptomonnaies.


« L’argent récupéré sur mondoencrypto.fr sera transféré sur un portefeuille (comme un porte-monnaie physique il permet de stocker sa monnaie, numérique en l’occurrence) dédié et ce portefeuille aura une adresse dédiée à partir de laquelle on va envoyer l’argent directement.  Dans les 30 secondes, l’Etat Ukrainien pourra recevoir l’argent sur son propre portefeuille. »


Cette forme particulière de monnaie est entièrement numérique et n’obéit pas aux règles traditionnelles de la finance. Pour exister elles n’ont pas besoin de passer par les Banques Centrales qui créent la monnaie (exemple : la Banque Centrale Européenne régule la quantité d’euros disponible).


Alexandre Bonnet nous explique le fonctionnement de sa collecte de fonds :




Pourquoi vouloir aider l’Ukraine ?


Alexandre Bonnet parle d’un véritable « souhait » d’aider l’Ukraine, provoqué par la situation d’un ami franco-ukrainien.


Il nous parle de ses motivations :




Pourquoi utiliser la cryptomonnaie ?


Alexandre Bonnet a fait de la cryptomonnaie son métier : il est le fondateur de stackerz.fr, une entreprise de conseils et de formation en cryptoactifs (un terme qui désigne l’ensemble des cryptomonnaies).


Il a choisi de mettre son « savoir-faire » au service de ce projet lorsqu’il a vu que le gouvernement ukrainien avait ouvert aux dons trois portefeuilles. Le passage par la cryptomonnaie permet « d’être sûr et certain que l’argent ira directement à l’Etat ukrainien. On est sûr, on a vérifié les adresses de portefeuille, en termes de sécurité on a tout vérifié pour que l’argent aille directement dans les bonnes mains. »


Pour lui la cryptomonnaie permet d’accélérer le mouvement : « les limitations bancaires font que si on envoyait de l’argent dans des associations, les choses seront très très longues à s’activer. » Dans le contexte de guerre la Banque Centrale Ukrainienne a notamment fixé à 100 000 hryvnia (3 353 $) par jour le plafond de retrait et la monnaie locale a connu une baisse de 0,03 par rapport au dollar sur les deux dernières semaines.


L’utilisation de monnaies numériques a également été motivée par l’absence « des frais bancaires alors qu’il n’y en a pas sur la blockchain (sorte d’identité numérique de la monnaie qui permet de réaliser les transactions), je me dis qu’il y a toujours des intermédiaires qui font qu’il y aura des frais, des frais d’association, de transport… ». « Lorsqu’on envoie un dollar, on envoie un dollar pleinement » résume Alexandre Bonnet.