Une enquête interne ouverte à l’EM Lyon après des suspicions de Blackface sur son campus stéphanois

Photo facebook @EMLYON

Une enquête interne ouverte à l’EM Lyon suite aux révélations de Mediapart. Le site d’investigation a révélé des suspicions de racisme sur le campus de Saint-Etienne. 

Les faits remontent à septembre 2019. Un événement de rentrée du bureau des sports de la licence management de l’EM Lyon se déroule entre les étudiants sur le campus de Saint-Etienne. Une Spartan Race est organisée c’est-à-dire une course d’obstacles pour départager les différentes équipes.

L’une d’elle porte le nom d’Extrem avec pour devise Push yourself to the extreme qu’il est possible de traduire par « repoussez vos limites jusqu’à l’extrême. »

Chaque équipe aurait ensuite reçu des couleurs. L’équipe Extrem reçoit le noir. Certains étudiants s’en seraient mis sur le corps d’autres sur le visage. Selon nos confrères de Médiapart, certains étudiants auraient alors évoqué une « blackface ». Un étudiant est également soupçonné d’avoir imité un singe pendant quelques secondes, visible sur cette photo :

L’école de son côté assure vouloir faire la lumière sur cette affaire et évoque une affaire extérieure à l’EM Lyon organisée par les étudiants. Elle précise qu’aucun membre de la direction de l’école ou de sa faculté n’étaient présents lors de cet événement.

Début octobre déjà, une enquête avait été ouverte suite à une fête organisée à Saint-Etienne par des étudiants de l’EM Lyon. Fête qui avait rassemblé une centaine de personnes.

Photo facebook @EMLYON