Vague de chaleur : le gouvernement accélère la cadence

14 juin 2022 à 17h29 par Léa Dusson

ACTIV RADIO

La vague de chaleur qui touche une bonne partie de la France cette semaine était au menu du Conseil des Ministres qui se tenait ce mardi matin. 



Ilots de fraicheurs en ville


Elisabeth Borne a présenté une communication sur la réponse du Gouvernement à cette fameuse vague de chaleur, précoce et inédite. 


Le Gouvernement appelle tout d'abord à la vigilance et déploie des mesures d’accélération de la préparation aux conséquences du changement climatique.


Les métropoles seront comme à chaque épisode de cette nature plus particulièrement touchées par la perception d’une chaleur intense.


En plus de l'activation des dispositifs de protection des personnes les plus fragiles (personnes âgées isolées ou les personnes à la rue), le gouvernement va déployer une action renforcée pour permettre le développement d’ilots de fraicheurs en ville.


Il a ainsi donné instruction à tous les services de l’Etat, en particulier les préfets et les agences régionales de santé, de veiller à ce que les différents dispositifs de mise à l’abri soient opérationnels dès ce mercredi.


Les différentes structures d’hébergement de personnes fragiles se verront rappeler les conduites à tenir face à un épisode de chaleurs de plusieurs jours, qui intervient par ailleurs plus tôt dans l’année que ce qui est observé habituellement.



Vigilance accrue 


Le gouvernement appelle aussi tous les Français à faire un effort de vigilance et de solidarité dans ces journées qui vont être difficiles pour les plus fragiles



Des mesures structurelles vont être déployées pour adapter plus rapidement la France aux conséquences du changement climatique. Pour faire face aux vagues de chaleur comme celle que le pays s’apprête à vivre, il faut adapter nos villes : moins de goudron et plus d’arbres pour apporter de la fraîcheur et limiter les températures.


Afin de favoriser la mise en place, le Gouvernement sera aux côtés de tous les maires qui veulent accélérer la renaturation de quartiers urbains. U
n programme de renaturation des villes va être lancé pour permettre de constituer des canopées urbaines et de végétaliser certaines façades ;


Ce programme sera doté d’un fonds pour cofinancer ces opérations aux côtés des collectivités locales volontaires. Il sera doté de 500 millions d’euros. 


Une opération lancée avec l’appui du centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) et de l’agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME) mais aussi de la caisse des dépôts et consignations pour accompagner les collectivités locales avec des prêts adaptés. 


De plus, les procédures pour que ces opérations puissent se faire plus rapidement seront simplifiées.


La Première ministre réalisera une visioconférence avec les préfets de régions et les directeurs généraux d’agence régionale de santé. Le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse y procédera par ailleurs avec les recteurs.