Andrézieux : les salariés de SNF disent stop au blocage

25 juin 2018 à 22h03 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le site de l'usine chimique SNF est bloqué depuis le 18 juin. Le personnel non-gréviste s'est rassemblé ce lundi matin pour dire stop au blocage : "nous voulons travailler" !

Les trois entrées bloquées


Les salariés haussent le ton et le confirment : "il n'y a pas de barrage filtrant comme on a pu le lire dans la presse, le site est vraiment bloqué" explique Eric qui travaille en production à l'atelier liquide. Il était avec ses collègues, entre 200 et 300, rassemblé ce lundi matin pour expliquer la situation. L'activité étant à l'arrêt depuis une semaine, les conséquences sont importantes  : "les matières premières n'étant plus approvisionnées, cela devient très compliqué. Le piquet de grève empêche tout camion de rentrer." A terme, les salariés craignent le chômage technique et des difficultés pour l'entreprise : "nos clients non livraient vont aller chez les concurrents".

Ils demandent l'intervention des élus


L'usine qui fabrique des produits pour les stations d'épuration mais aussi pour les cosmétiques ou le pétrole pourrait s'arrêter dès mercredi : "personne ne veut débloquer l'entrée, il faut agir vite". Les salariés en appellent aux élus du département. "Les grévistes revendiquent, d'accord, mais bloquer 1 000 personnes, ce n'est pas possible, on ne comprend pas que ça puisse aller aussi loin !". Cette grève est inédite pour SNF et pourrait avoir des conséquences également pour les petites entreprises de la Région.