Carte scolaire : Bois Monzil et Rochetaillée ne sont pas "sauvées"

28 juin 2018 à 13h30 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
L'inspection académique de la Loire a procédé aux ajustements de la carte scolaire pour la rentrée scolaire 2018. Bois Monzil à Villars et Rochetaillée, au coeur de l'actualité ces dernières semaines, n'obtiennent pas le maintien de leur classe.

15 postes supplémentaire


Les maternelles et primaires du département vont profiter de la création de 15 postes d'enseignants en septembre. "Un chiffre insuffisant" selon le syndicat majoritaire SNUipp de la Loire qui réaffirme que la réussite d'un élève dépend du nombre de petit en classe : "On va fonctionner entre 27 et 30 élèves dans certaines écoles, c'est beaucoup trop", insiste Jérémy Rousset représentant du département. Sur le quinquennat, Emmanuel Macron a annoncé la création de 3 000 postes. En 2018-2019, les bonnes nouvelles concernent Firminy Chazeau, Saint-Paul-en-Cornillon, Ouches, Saint-Chamond Verlaine, Saint-Etienne Montat, Boisset-les-Montrond... Les CP à 12 continuent de se développer avec des ouvertures au Chambon Lamartine, Saint-Etienne Jacquard et Chappe. Certains dossiers devraient être de nouveau analysés en septembre en fonction du  nombre d'inscrits

Une trentaine d'ouvertures et fermetures


Dans un communiqué, les parents d'élèves de Bois Monzil se disent déçus du verdict même s'il était attendu : "nous n'allons pas baisser les bras". L'école du Centre à la Ricamarie a appris également cette semaine qu'elle perdait une classe tout comme Rochetaillée qui s'était mobilisé récemment grâce à plusieurs opérations coup de poing. L'inspection académique prend en compte également la démographie du département. Saint-Etienne par exemple enregistre 1600 nouveaux élèves en 5 ans, selon le SNUipp. Nous attendons les chiffres officiels mais au vu de la carte scolaire de mars et du dernier rendez-vous de juin, on compte une trentaine d'ouvertures pour une trentaine de fermetures dans la Loire.