Chantage à la vidéo intime à Saint-Etienne : demande de mise en retrait, prise de position ... on fait le point

13 septembre 2022 à 8h38 par Clémence Dubois Texereau

mairie
mairie
Crédit: Photo Activ Radio

Dans un communiqué, la majorité municipale dénonce des "propos ignobles".

La majorité municipale prend position dans l'affaire du chantage à la vidéo intime à Saint-Etienne. Alors que de nouveaux enregistrements ont été diffusés hier par Médiapart, la majorité municipale s'est fendue d'un communiqué pour "condamner avec la plus grande fermeté, les propos ignobles tenus dans les enregistrements diffusés et sur lesquels la justice devra se prononcer." 42 des 47 élus que forme le groupe (avec le Maire inclus) ont signé ce communiqué. 

Demande de mise en retrait 

Le groupe Saint-Etienne Demain et les communistes ont demandé la mise en retrait de Gaël Perdriau, Pierre Gauttierri et Samy Kéfi-Jérôme "pour que les travaux du conseil municipal et la gestion des affaires de la ville puissent se poursuivre dans de bonnes conditions."

Ce mardi matin, les parlementaires LR prennent à leur tour position et demande la mise en retrait de Gaël Perdriau. "Les nouvelles révélations de Médiapart sont un choc pour tous les habitants de la commune et de la Métropole" indiquent-ils dans un communiqué.