Haute-Loire : un jeu d'airsoft à l'origine de la mort de trois ados ?

14 juin 2015 à 20h12 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Trois adolescents décédés et un quatrième toujours dans un état critique à l'hôpital de Saint-Etienne : c'est le bilan tragique d'une explosion survenue samedi après-midi à Bas-en-Basset en Haute-Loire, à une quarantaine de kilomètres de la capitale ligérienne.

La déflagration s'est produite dans un cabanon abandonné, où des traces "importantes d'acétone et d'acide chlorhydrique" ont été retrouvées. Selon le vice-procureur de la République du Puy-en-Velay, Yves Dubuy, les deux composants chimiques servent notamment à fabriquer des fumigènes dans le cadre d'un jeu d'armes en plein air appelé "l'Airsoft". Ce jeu est très proche du Paintball et se pratique avec des répliques d'armes tirant des billes. Une réplique d'arme a justement été trouvée à proximité du lieu de l'explosion. Yves Dubuy, vice-procureur de la République du Puy-en-Velay

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/210319849" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Vive émotion à Bas-en-Basset


Au lendemain de ce tragique fait-divers qui a donc coûté la vie à trois adolescents âgés de 14 à 16 ans, l'émotion est vive dans cette petite commune altiligérienne d'envion 4.300 habitants. Une marche blanche à la mémoire des victimes était organisée ce dimanche après-midi. Ce sont les jeunes de Bas-en-Basset qui sont à l'origine de cette initiative. La rédaction d' ACTIV a pu joindre le maire de la commune, Gilles David, à l'issue du rassemblement. L'élu est encore sous le choc

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/210296251" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Quant au quatrième adolescent transporté à l'hôpital Nord à Saint-Etienne, il a été opéré mais ce dimanche soir, son pronostic vital reste engagé. Le Parquet du Puy-en-Velay va ouvrir une information judiciaire.

photo DR