La Loire se déconfine après 55 jours

11 mai 2020 à 12h42 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Les commerces, magasins, librairies, coiffeur, fleuristes rouvrent partout sur le territoire.

80% du réseau STAS


Les balades en forêt sont à nouveau autorisés. Pour les départements en vert, c’est le cas de la Loire, les parcs et jardins peuvent rouvrir tout comme les petits musées. L'attestation de sortie n'est plus nécessaire sauf pour les déplacements de plus de 100 kms. A Saint-Etienne les 56 marchés alimentaires ne reprendront pas cette semaine mais la semaine prochaine, à partir du 18 mai. Ce lundi marque aussi le retour progressif des ligériens dans les transports en commun. Le réseau STAS évoque 80% de ses bus et tram en circulation au lieu de 30%. 70% à Roanne avec un nombre de voyageurs limités à 15 : le réseau STAR reste gratuit encore 1 semaine. Dans le Forez, les bus circulent normalement dès ce lundi. Même chose pour les 27 lignes du réseau TIL : le conseil départemental annonce 1 siège sur 2 condamné. Les transports scolaires eux reprendront mardi. Rappelons que le port du masque est obligatoire dans les transports en commun sous peine d’une amende de 135 euros.

La Région distribue ses masques pour les habitants


En Auvergne Rhône Alpes, la distribution des 9 millions de masques commandés par le conseil régional a commencé progressivement samedi, tout d'abord par les communes de moins de 2 000 habitants. C'est le cas pour les 78 communes de Loire Forez. La société AJ Biais fait partie des entreprises du territoire missionnées par la collectivité pour répondre à la demande. Guillaume Jabouley, directeur industriel :



Sur le plan sanitaire, la Loire a enregistré 1 décès lors des trois derniers jours. Le bilan est désormais de 202 victimes. Une petite cinquantaine de patients sont toujours hospitalisés en réanimation.

Frédérique, coiffeuse à Bellegarde-en-Forez


Frédérique coiffeuse depuis 15 ans à Bellegarde-en-Forez a témoigné ce lundi sur Activ. Elle a repris le travail dès 7h avec l'accueil des premiers clients et nous explique sa nouvelle façon de travailler. Elle accuse une perte de 7 000 euros de chiffre d'affaire après deux mois de fermeture mais a pu bénéficier des aides de l'Etat.