La Ville de Saint-Étienne lance son plan « propreté »

29 novembre 2011 à 11h21 par La rédaction

Maurice Vincent a dévoilé, lundi, son plan propreté constitué de 50 mesures visant à rendre la ville plus propre. Désormais, les crottes de chiens sur les trottoirs, les graffitis et les dépôts sauvages d'ordures seront verbalisés.

La chasse à la crotte de chien est ouverte ! Ainsi pourrait-on résumer sommairement ce plan « propreté », initié par la Ville de Saint-Étienne, qui comprend 50 mesures et prévoit notamment des sanctions en cas de flagrant délit d'incivilités. Comprenez: les crottes de chiens ne sont plus tolérées sur les trottoirs stéphanois ! En plus des policiers municipaux, six agents assermentés de la brigade environnementale sillonneront les rues pour sensibiliser mais aussi verbaliser les contrevenants.
Des amendes de 35 à 150 euros !
La loi prévoit une amende de 35 euros pour les déjections canines, les graffitis, autocollants ou encore les dépôts d'ordures sur les trottoirs ; 150 euros en cas de récidive... « J’estime qu'à travers cette communication, les gens sont informés et prévenus. A partir de maintenant, il n'y aura plus de tolérance », prévient le maire de Saint-Étienne, Maurice Vincent. Parmi les 50 autres mesures présentées, il faut citer : la mise en place de cantonniers îlotiers ; l'ouverture d'une deuxième déchetterie dans le quartier de la Chauvetière début 2012 ; l'amélioration des corbeilles à papier et de leur collecte ou encore la création d’un observatoire de la qualité de l'entretien de l'espace public. Vingt emplois ont été créés.


C.M.