Affaire Adrien Quatennens : sa compagne réagit

23 novembre 2022 à 16h40 par Clara Giannitelli

Quatennens
Crédit: Photo Twitter

Le député La France Insoumise est convoqué le 13 décembre devant un magistrat du parquet de Lille

Adrien Quatennens est visé par une plainte de sa compagne pour violences conjugales.

« Monsieur Quatennens a été convoqué à une comparution devant Madame le Procureur de la République sous la forme » de cette procédure, un « plaider-coupable », a expliqué son avocate.

Le député du Nord avait reconnu en septembre avoir donné une gifle à sa compagne et s’est mis depuis en retrait de la vie politique.

 

Céline Quatennens réagit 

 

Elle a décidé de s'exprimer dans un communiqué. 

« Face aux déclarations de Monsieur Quatennens arguant médiatiquement d’une seule gifle dans un contexte d’extrême tension et d’agressivité mutuelle, je ne peux rester dans le silence face à des propos que j’estime mensongers », a développé Céline Quatennens.

Elle explique s'exprimer contre son gré, mais pour rétablir la vérité

« Il m’est désagréable que mon mari minimise les faits publiquement en jetant le discrédit sur ma personne », a-t-elle ajouté.

La compagne d'Adrien Quatennes développe dans ce communiqué le caractère de son mari. 

« Cela fait plusieurs années que je subis ses colères, ses crises, des violences physiques et morales. Au cours de ces dernières années, j’ai voulu le divorce à trois reprises, à chaque fois sous la pression je suis revenue en arrière »

 

Le retour d’Adrien Quatennens impossible

 

Olivier Faure a apporté son soutient à Céline Quatennens. Il explique également que le retour du député LFI est désormais impossible. 

Adrien Quatennens dément les accusations de son épouse

 

C'est par le biais de son avocat que le député a réagi aux accusations de sa femme. 

Ces déclarations interviennent dans le cadre des négociations tendues provoquées par le divorce, peut-on lire dans le communiqué. 

Jade Dousselin, avocate d'Adrien Quatennens, précise également qu'aucun fait de violences répétées, ni de harcèlement, évoqués ce mercredi par Céline Quatennens, n'ont été retenus par le parquet.


Titres diffusés