Loire : ces 3 Maisons Départementales de l’Habitat et du Logement qui vous aident dans vos démarches

23 novembre 2023 à 16h00 par Amandine Rousset

bâtiments saint-étienne

Ces établissements permettent aux habitants de venir se renseigner, gratuitement, sur n’importe quel problème rencontré dans leur logement. Cela peut concerner une simple réparation, un questionnement sur le bail, ou un litige entre propriétaire et locataire.

Banniere forum cancer saint-etienne

Ce jeudi 23 novembre, c’est la journée nationale de la précarité énergétique. Et vous l’ignorez peut-être, mais vous pouvez obtenir des conseils gratuits à ce sujet. C’est ce que proposent les Maisons Départementales de l’Habitat et du Logement. Ouvertes depuis 2011, elles sont "une porte d’entrée qui permet par la suite d’orienter suivant les besoins et questions, les particuliers qui ont besoin d’être guidés dans leur démarche, mais aussi les collectivités", explique Fabienne Perrin, conseillère départementale en charge du logement et de l’habitat.

La Loire possède 3 MDHL : la principale située à Saint-Etienne, et les deux autres antennes à Roanne et Montbrison. Méconnues de la population ligérienne, ces établissements reçoivent 36 000 demandes par an. Fabienne Perrin résume leurs objectifs en quelques mots.

 

"Apporter le confort d’un renseignement spécialisé et au goût du jour, puisque les politiques changent d’un instant à l’autre, sur des thématiques en lien avec l’habitat. Je pense par exemple à la rénovation énergétique, ou à un règlement de copropriété. Vous pouvez aussi avoir un propriétaire qui doit faire des réparations, et les locataires vont se demander "comment on peut faire pour qu’il les fasse dans les temps ?". Dans ces maisons de l’habitat, vous avez quelqu’un qui vous reçoit, et ensuite vous êtes dispatchés suivant votre situation et vos besoins."

 

Le Département de la Loire tente de mettre en lumière ces dispositifs d’écoute et d’aide, gratuits, à travers le "mois du logement". En novembre, la campagne de communication autour des MDHL a été intensifiée.

Un architecte, un ergothérapeute et un conseiller numérique ont des permanences dans ces maison ligériennes de l’habitat. Ces dernières peuvent accueillir du public, du lundi matin au vendredi soir. Au total, 15 000 euros sont alloués chaque année à ces MDHL.


Titres diffusés