La Loire accueille la Coupe du Monde de rugby dans un an

14 septembre 2022 à 7h16 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

Dans un peu moins d'un an, c’est le coup d’envoi de la Coupe du Monde de rugby à Saint-Etienne.

Le 9 septembre 2023 sera donné le coup d’envoi du match Namibie-Italie, la première des quatre rencontres au Stade Geoffroy-Guichard. Un mois plus tôt, le 12 août 2023, la France jouera son dernier match de préparation face à l’Ecosse dans l’antre des verts.

D’autres évènements sont prévus en amont avec le Train du rugby du 24 au 26 septembre (2022) à la gare de Chateaucreux et un village rugby installé place Jean Jaurès à Saint-Etienne. Les visiteurs pourront découvrir les équipes participantes, revivre les moments mythiques des éditions précédentes en réalité virtuelle et il sera possible de voir le trophée Webb-Ellis décernée au vainqueur.

Pierre Millet, directeur des sites France 2023 à Saint-Etienne détaille le travail qu’il reste à faire :

Du 20 octobre au 3 novembre (2022) les joueurs australiens seront à Andrézieux-Bouthéon, dans le cadre d’un stage d’observation. « Il se trouve que nous avions un projet de rénovation totale de nos installations qui était programmé d’ici à 2026, la venue de l’Australie nous a amené à accélérer nos travaux » explique François Driol, le maire d’Andrézieux-Bouthéon. Les Wallabies ont établi leur camp de base dans la commune ligérienne pour la Coupe du Monde 2023.

La ville d’Andrézieux-Bouthéon va accueillir l'équipe d'Australie raconte François Driol : 

L’occasion de créer des « liens business »

La Coupe du Monde de rugby 2007 qui s’était déroulé en France, aux Pays de Galles et en Ecosse avait généré entre 340 et 589 millions de retombées économiques selon une estimation faites par une étude économique et un calcul du journal Le Monde.

Pierre Millet met en avant les retombées économiques potentielles : « Prenons l’exemple australien, ils vont venir sur le territoire, forcément des liens vont se créer et des liens business vont rester. Sur Montpellier, l’exemple de 2007, il y a des entreprises australiennes qui sont venu s’installer spécifiquement en France à Montpellier et aujourd’hui ils sont encore là ! »  

Pierre Millet veut créer des liens économiques :

La mise à pied de Claude Atcher n’a « pas d’impact local »

Le directeur du Groupement d’Intérêt Général de la Coupe du Monde Rugby, Claude Atcher a été mis à pied par la ministre des sports suite à un article de l’Equipe. Le quotidien sportif avait révélé un management extrêmement brutal. Questionné sur le sujet, Pierre Millet a assuré qu’il n’y a pas de conséquence pour le département avec une « gouvernance assuré par une direction générale sous la coupe de la ministre des sports avec toutes les parties prenantes qui sont raccord avec la FFR (Fédération Française de Rugby), le CNOSF (Conseil National Olympique Sportif Français) avec World Rugby (instance qui dirige le rugby mondial), tout le monde avance. »