Coup d’envoi de la saison d’Andrézieux-Bouthéon ce samedi

19 août 2022 à 12h47 par Nicolas Georgeault

François Clerc
François Clerc
Crédit: Photo Activ Radio

L’Andrézieux-Bouthéon Football Club (ABFC) joue ce samedi à 18h à l’Envol Stadium face à Bourges.

Une année particulièrement dangereuse 

La refonte du football français avec le passage à dix-huit clubs en Ligue 1 (contre vingt actuellement) entraine des modifications à tous les échelons. La Nationale 2, la quatrième division française va passer à quatorze clubs par poule l'année prochaine au lieu de seize cette année. Un système qui entraine une saison couperet avec cinq à six descentes par poules au lieu de trois habituellement, « plus d’un tiers c’est beaucoup » souligne François Clerc, le président de l’ABFC.

Il met deux mots en avant : « motivation et humilité » pour définir la manière dont le club aborde la saison. S’il veut être « ambitieux » il préfère ne pas définir un objectif précis : « ce sont des poules très relevées en N2 (Nationale 2), il y a beaucoup de très bonnes équipes donc ce sera difficile ».

François Clerc veut bien figurer cette saison : 

L’année dernière, le club avait fini quatrième de sa poule avec dix points de retard sur le champion Le Puy Foot et l’équipe avait longtemps joué la montée. A la mi-saison, il ne comptait que deux points de retard sur le leader : « on a vu qu’on s’approchait des meilleures équipes de la poule ».

Pour savoir si l’équipe sera capable d’être sur les mêmes bases cette année, le « premier temps de passage [sera] lors du premier match de Coupe de France, on aura fait six matchs de championnat, ça nous permettra de savoir où on se situe. »

Un renouvellement important de l’effectif

François Clerc évoque la « fin d’un cycle » pour parler des quinze départs et des treize arrivées qui ont marqué l’intersaison. « On avait beaucoup de joueurs en fin de contrat, on a aussi terminé l’année un petit peu difficilement. » Il l’explique par une saison passée un peu « longue » et une « envie de renouveler » qui s’est faite sentir.  

« On a mis l’accent sur la qualité du joueur, forcément, mais aussi sur la qualité humaine parce qu’on pense que pour aller au bout des saisons il faut une cohésion d’équipe, que les joueurs soient dans le projet ». Le choix des joueurs est « un mix, en faisant monter des joueurs de notre réserve et des joueurs plus expérimentés [...] on a fait revenir des joueurs passés par le club. »

François Clerc explique les raisons du renouvellement de l'effectif : 

La Coupe de France, un objectif ?

Si « la priorité c’est le championnat » faire un beau parcours en Coupe de France n’est pas exclu mais il faut rester prudent car « c’est très dur, on a beaucoup de tour avant de rencontrer des équipes professionnelles [...] c’est toujours très aléatoire. » L'année dernière, l'ABFC s'était hissé jusqu'en 32ème de finale avant d'être battu 1-0 par Montpellier. Un beau parcours représente aussi une manne financière, 52 500 euros pour un 32ème de finale par exemple. 

"C’est un peu une compétition qui appartient aux joueurs et au staff parce que c’est ce qu’ils vont mettre dedans qui fait vivre des grands moments." François Clerc


Titres diffusés