La Fédération Française de Football porte plainte pour diffamation

15 septembre 2022 à 18h44 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

La FFF porte plainte contre le magazine SoFoot pour diffamation.

"Des imputations gravement diffamatoires"

En réaction à l'article la 3F a partagé ce communiqué : « la Fédération Française de Football, représentée par son Président et avec le soutien unanime de son Comité Exécutif, a décidé de déposer plainte en diffamation contre le magazine SO FOOT en raison des imputations gravement diffamatoires contenues dans son édition du 8 septembre 2022, qui ont été largement relayées par la presse. » 

Des rumeurs de départ de Noël Le Graët provoqué par l’article de SoFoot dans lequel est notamment décrit un homme vieillissant incapable d’assurer ses fonctions. Le Président de la Fédération Française de Football avait assuré rester « jusqu’à la fin de (s)on mandat » qui court jusqu’à fin 2024. 

Harcèlement sexuel et culture toxique

L’article de SoFoot décrit une culture toxique au sein des bureaux de la FFF marquée par l’omnipotence de Florence Hardouin, la Directrice Générale. Florence Hardouin qui entretiendrait également une culture de l’alcool au sein de la 3F. Une enquête interne réalisée il y a quelques "aurait conclu qu'il y avait un problème d'alcool lors des soirées de la fédération".

Les SMS à caractère sexuel envoyé par Noël Le Graët à des employés sont également pointé du doigt. « Il saute sur tout ce qui bouge » témoigne notamment anonymement une ancienne employée. Marc Varin, le directeur financier est également visé car il "aurait tenté d'embrasser contre son gré une jeune employée" en 2017.

Suite à la parution de cet article, Noël le Graët et Florence Hardouin ont été « invité » par la ministre des sports, Amélie Ouéda-Castéra, pour échanger ce vendredi autour de ces sujets. Après ce rendez-vous, le ministère des sports a décidé de lancer une mission d'inspection, d'audit et de contrôle ce vendredi. La ministre a également rappelé "qu'il était impératif que la FFF poursuive ses activités dans le respect de tous les salariés." 

Dans son communiqué, le ministère précise que "cet entretien a notamment permis à la ministre d’entendre le Président de la FFF sur le contenu de l’article de presse publié par le magazine SO FOOT".