Rentrée politique : Premier Conseil des Ministres aujourd’hui

24 août 2022 à 7h42 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

Le premier conseil des ministres depuis fin juillet se déroule ce mercredi matin.

Que faut-il attendre de cette rentrée politique ? 

Au menu de cette rentrée politique de nombreux dossiers sont évoqués. Le pouvoir d’achat, l’assurance-chômage ou encore le budget 2023. Le sujet de l’écologie semble toutefois être prioritaire. Le conseil des ministres sera notamment consacré aux catastrophes climatiques de cet été alors que les incendies en Gironde notamment ont détruit plus de 20 000 hectares. Une loi d’orientation énergie-climat est également dans les tuyaux. 

Un dîner de travail a déjà eu lieu ce mardi soir entre le Président de la République et la Première Ministre Elisabeth Borne pour faire le point sur « l'avancée des différentes priorités des dernières semaines » avec en particulier des objectifs de « sobriété énergétique » et de « planification écologique ».

Dino Cinieri, le député Les Républicains de la quatrième circonscription de la Loire a accepté de commenter pour Activ Radio cette rentrée politique. « J’ai suivi toutes les rentrées gouvernementales (il est député depuis vingt ans ndlr). Celle-ci particulièrement. » Pour lui, le constat est sans appel : « le pays est à la dérive, il est fracturé ». Il liste les gros dossiers : « la réforme retraite, le pouvoir d’achat, l’immigration, l’agriculture, l’environnement… » mais précise qu’aucun dossier n’est prioritaire car ils sont « tous importants ».

Pour Dino Cinieri, tous les dossiers ont la même importance : 

Pour Dino Cinieri, le gouvernement est fragile : 

Un Parlement qui n’est pas prêt de faire sa rentrée

Il faudra attendre avant de voir ces sujets traités au Parlement, dont la rentrée n’est que le 3 octobre. Il n’y aura pas de session extraordinaire en septembre, une première depuis plus de 20 ans. Le gouvernement souhaitait imposer ses vues fin juillet avec une rentrée autour du 26 septembre et les premiers textes auraient été présentés soit la semaine du 7 soit la semaine 14 septembre en Conseil des Ministres. Suite à une opposition du Parlement, la reprise a finalement été fixée début octobre.

Dino Cinieri s’etonne de la reprise tardive du Parlement : « on a du pain sur la planche. Je trouve qu’on aurait pu reprendre plus tôt » :

Un Conseil national de la refondation sera toutefois lancé le 8 septembre. Le but est de « partager les diagnostics à l'échelle de la Nation sur des grands enjeux » selon les mots d’Olivier Véran en juillet. Si le rôle de cette instance reste encore un peu flou, son objectif serait de réunir des élus, des associations ou encore des citoyens tirés au sort afin que chacun contribue à élaborer les lois.