Affaire de chantage à la vidéo intime : "La finalité de cette machination, c'est de me détruire" selon Gaël Perdriau

8 septembre 2022 à 9h42 par Clémence Dubois Texereau

Gaël Perdriau
Gaël Perdriau
Crédit: Photo Twitter

Il s'est exprimé auprès de France Inter.

"C'est une terrible machination qui vise à me salir et à détruire qui je suis", la déclaration est signée Gaël Perdriau qui prend la parole auprès de France Inter. Le Maire est visé dans le scandale révélé par Médiapart qui affirme qu'il était le commanditaire avec Pierre Gauttieri (son directeur de cabinet ndlr) de la vidéo qui a ensuite servir à faire pression sur Gilles Artigues. 

Celui qui a d'abord affirmé ne pas avoir eu vent de la vidéo a finalement évoqué "une rumeur dans les couloirs de la mairie à laquelle il n'a jamais prêté attention".

Il précise par ailleurs que fin 2016, Gilles Artigues aurait évoqué devant lui "cette rumeur, sans la développer, sans m'expliquer qu'il y avait des éléments tangibles. Il ne m'a pas confirmé la véracité de cette rumeur. A aucun moment, il ne m'a fait part d'un désarroi ou d'une demande de soutien ou d'aide." 

Dans le bureau de ses avocats à Paris,  il réaffirme n'avoir jamais fait pression sur Gilles Artigues

"Jamais ! Au grand jamais ! Je suis un homme honnête et loyal et qui plus est sans aucun motif de rentrer dans ce genre de compromissions." 

Le Maire de Saint-Etienne est également revenu sur l'impact de l'affaire sur ses ambitions politiques : 

"Cet été, j'ai pris un certain nombre de contacts avec des députés, avec des maires LR pour leur faire part de mon souhait de me présenter à la présidence des Républicains. Vu le flot de calomnies qui tombent sur moi maintenant depuis dix jours, vous pensez vraiment que les conditions sont réunies pour que je sois candidat à la présidence des Républicains ?"

On le rappelle dans cette affaire, plusieurs plaintes ont été déposées. L'enquête a désormais été confiée au parquet de Lyon.